Pour son exposition Eaux troubles, Laho propose une traversée de mondes intérieurs, théâtres de l'inconscient. 

Les figures du réel prennent vie sous une forme nouvelle. 

Surgissent des créatures malicieuses, reflets mystérieux de ce qui se passe secrètement au-dedans. 

 

Au pays des invisibles, la puissance des éléments se révèle.

Ses dessins se construisent de sentiments ambigüs. Ils émergent dans la confusion, bercés dans un entre-deux en perpétuelle mutation.

Ils cherchent l'équilibre. En déjouant l'opacité du réel, c'est la notion de normalité qui tend à être renversée.

 -

Du 4 juillet au 05 août 2017 chez Slow galerie, Paris 11ème